Bugatti Chiron Pur Sport – la production va démarrer prochainement

La chaleur du moteur s'échappe des grilles de ventilation et fait vibrer l'air. Les plaquettes de frein crépitent, l'échappement percute en cadence. Après le dernier tour de test, Andy Wallace sort du véhicule et sourit malicieusement. C'est la première fois qu'il conduit la nouvelle Chiron Pur Sport de Bugatti. « J'ai essayé de me faire une vague idée de ce qui m'attendait. C'est incroyable comment la Chiron Pur Sport1 dévore les virages sur le parcours de conduite », affirme-t-il. « Je suis vraiment impressionné par la finesse de l'équilibrage du châssis, par le niveau d'adhérence, par la précision du comportement de conduite et par la rapidité et la sûreté avec lesquelles la Chiron Pur Sport accélère dans les virages. Cette voiture dépasse mes attentes, » explique Andy Wallace.

Photos

Peu avant le démarrage de la production de la nouvelle hypersportive, les ingénieurs en peaufinent encore le développement sur la dernière ligne droite de la piste d'essai Pista Di Nardò située dans les Pouilles italiennes. Ils modifient encore certaines nuances et affinent le réglage final de la commande moteur, du châssis, des freins et de la boîte de vitesses. Les tours effectués sur la piste d'essai de Nardò (Nardò Technical Center) servent de dernier contrôle avant la mise au point finale. Qui ne connaît pas Andy Wallace ? Pilote d'essai Bugatti, instructeur, pilote de course de longue date, gagnant des 24 h du Mans et plusieurs fois vainqueur des 24 h de Daytona. Wallace connaît les subtilités de nombreuses voitures de course et hypersportives, notamment les astuces et les particularités des moteurs et des châssis, quelle que soit la vitesse. L'année dernière, il a battu le record de vitesse avec une Bugatti Chiron Super Sport 300+*, un record qu’il détient depuis à 304,773 mph (490,484 km/h).

Il « Jump » : Le prototype proche de la production de la Chiron Pur Sport survole le parcours pour la maîtrise du maniement à Nardò.

« Je fais ce travail depuis quelques années maintenant, mais c'est la première fois que je viens à Nardò. La piste me plaît bien, surtout le parcours pour la maîtrise du maniement avec ses virages nombreux et variés, » ajoute-t-il. « Les rapides combinaisons droite-gauche-droite de l'exigeante piste de 6,2 km sont un vrai plaisir avec la Chiron Pur Sport. La boîte de vitesses aux rapports plus courts assure une accélération encore plus brutale à la sortie des virages. L'accélération transversale maximale est incroyable. La Chiron Pur Sport fournit un retour direct au pilote, ce qui facilite la conduite, » se réjouit Andy Wallace. Car la Chiron Pur Sport demeure une hypersportive luxueuse autorisée à circuler sur les routes et non une pure voiture de course. « Sur les routes publiques, la Chiron Pur Sport se conduit de manière extrêmement sportive, mais elle offre un confort suffisant. Les ingénieurs ont parfaitement réglé le châssis. Raide et direct, mais pas trop dur, » explique-t-il.

À partir de l'automne 2020, Bugatti produira, à Molsheim en Alsace, 60 exemplaires de la Chiron Pur Sport, vendus chacune 3 millions d'euros (net) – pour les clients qui raffolent de prendre les virages à la limite de la dynamique transversale. La livraison des premiers véhicules aux clients aura lieu dès cette année.

  • 1

    Chiron Pur Sport:

    Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.