Renaissance de la Bugatti Baby : Bugatti dévoile les spécifications finales alors que la production démarre

Lors du salon international de l’automobile de Genève en 2019, Bugatti a annoncé que la marque s’offrirait un cadeau pour son 110ème anniversaire : la Bugatti Baby originale revisitée. La phase de conception et d’essais est désormais achevée et les toute premières voitures seront bientôt livrées aux clients. Développée en partenariat avec The Little Car Company, la Baby II est à présent en production et a été décrite par ceux qui ont eu l’occasion de la conduire comme étant « une adolescente indisciplinée plutôt qu’un bébé ».

Photos

Alors que les 500 voitures étaient déjà réservées à peine trois semaines après le salon de l’année dernière, certains clients ont vu leur situation changer en raison des récents événements mondiaux. Les quelques véhicules ainsi rendus disponibles seront attribués sur le principe du premier arrivé, premier servi. Vous pouvez consulter la page https://bugattibaby.com/ pour en savoir plus.

Un hommage authentique à l’originale, mais plus performante

La Bugatti Baby originale est née en 1926 lorsque Ettore et son fils Jean ont décidé de construire une Type 35 de taille réduite pour son autre fils, Roland, à l’occasion de son quatrième anniversaire. Ettore et Jean avaient conçu le présent comme exemplaire unique, mais les commentaires des clients visitant Molsheim étaient si positifs que le Baby est entré en production et a été vendu entre 1927 et 1936. Chéri par les passionnés de Bugatti du monde entier, aujourd'hui aucune collection n'est complète sans un Baby. Cependant, avec environ 500 exemplaires fabriqués, seulement quelques chanceux en ont été propriétaires.

Alors que la Bugatti Baby d'origine était une version à l’échelle 1/2 de la voiture qui a rendu Ettore Bugatti Automobiles célèbre dans les années 1920, la Bugatti Baby II offre plus en termes de taille et beaucoup plus en termes de performance. Les enfants de huit ans avaient du mal à prendre place dans le modèle réduit originale Baby, alors qu'aujourd’hui, avec une échelle à 75% et conçu pour les jeunes de quatorze ans et plus, le Baby II est définitivement devenu un jeune adulte.

« Ettore Bugatti était conscient du fait qu’il y avait des passionnés de sa marque parmi les enfants de ses clients, raison pour laquelle avec la Type 52, il a conçu une auto miniature comme une vraie Bugatti. À l'époque, c'était sensationnel », explique Stephan Winkelmann, Président de Bugatti. « Avec la réédition de la Bugatti Baby II, nous poursuivons cette tradition et je me réjouis d'avoir trouvé un partenaire qui partage les mêmes valeurs que nous - The Little Car Company. Avec la Bugatti Baby II, nous invitons les enfants de nos adeptes à se passionner pour l'univers merveilleux de Bugatti. »

Le design emblématique rencontre la technologie d'aujourd'hui

La Bugatti Baby II est disponible en trois versions:

  • Le modèle de base avec un corps en composite et un pack de batterie d’1,4 kWh
  • La Vitesse avec un corps en fibre de carbone, un pack de batterie de 2,8 kWh et un moteur amélioré avec Speed Key, comme sa grande sœur, la Chiron1.
  • La Pur Sang, destiné aux collectionneurs. Elle est équipée du même moteur que la Vitesse, mais avec une belle carrosserie en aluminium, fabriquée à la main. En utilisant les mêmes techniques traditionnelles de carrosserie que sur la Type 35 originale de Bugatti. Il faut compter plus de deux cents heures de travail artisanal qualifié pour créer chaque corps en aluminium.

Non seulement en termes de taille, mais aussi en termes de performance la Baby II a évoluée. Le moteur est resté sur l’essieu arrière et toutes les versions de la Baby II ont un différentiel autobloquant, des freins hydrauliques haute performance et des modes de conduite au choix. Le modèle de Base est fourni avec deux modes : Novice, limité à 20 km/h et à une puissance de 1 kW, et Expert, limité à 45 km/h et à 4 kW.

Les versions Vitesse et Pur Sang incluent les modes de conduite Novice et Expert, mais également des performances supplémentaires grâce à une version supérieure du moteur, débridé par la légendaire Bugatti Speed Key. Ainsi, elle peut atteindre une puissance de 10 kW et un couple incroyable de 828 Nm au niveau des roues arrières. Avec un poids total de seulement 230 kg, à moins d’être sur un goudron collant, les modèles Vitesse et Pur Sang essaieront de faire tourner leurs pneus arrières Michelin de l’arrêt à la vitesse maximale de 70 km/h. En fonction du poids du conducteur, le véhicule passe de 0 à 60 km/h en à peine 6 secondes.

En matière d’autonomie, les packs de batterie lithium-ion associés au freinage régénératif surprendront également les clients habitués à la Baby originale. En faisant attention à la conduite, le modèle de base peut atteindre jusqu’à 25 km d’autonomie en une seule charge. Le plus grand pack de batterie des modèles Vitesse et Pur Sang permet de doubler cette distance, à savoir jusqu’à 50 km, sauf si vous décidez de laisser la Baby II déployer toute sa puissance. Et si ça ne suffit pas ? Les packs de batterie remplaçables peuvent être changés en quelques secondes pour continuer à vous amuser.

Pour ce qui est de la maniabilité, la Baby II est entièrement fidèle à son mythique prédécesseur, la Bugatti Type 35. Basée sur un scan en 3D d’un véhicule original du Grand Prix de Lyon, avec la même géométrie et suspension, ses adeptes n’auraient pas pu rêver d’une maniabilité plus authentique. Le seul clin d’œil à la modernité est l’ajout d’amortisseurs ajustables, ce qui permet aux clients de profiter d’une maniabilité réglable, qui n’existait pas à l’apogée de la Type 35. En effet, cet aspect de la Baby II a été ajusté sur le parcours du Prescott Speed Hill Climb, où se retrouvent les membres du club de propriétaires de Bugatti, dont la vidéo vient d’être publiée ( https://www.youtube.com/watch?v=bXi7T_qk3Fc).

Parmi les autres caractéristiques qui feront plaisir aux adeptes, nous pouvons citer de fidèles répliques en état de fonctionnement des instruments de la Type 35 originale, légèrement adaptés aux conditions modernes. Par exemple, le manomètre du carburant est devenu un indicateur de niveau de batterie et en guise de clin d’œil à la Bugatti Veyron, le niveau d’huile a été remplacé par une jauge de puissance. La réplique à l’échelle du fameux volant à quatre branches est désormais à dégagement rapide, pour faciliter l’accès au cockpit. Les pédales réglables sont fabriquées en billettes d’aluminium massif, et portent fièrement le logo « EB » de Bugatti, tandis que la poignée de la pompe à essence a été reproduite avec précision mais sert à présent de manette de sélection pour la marche avant, neutre et arrière.

Le tableau de bord en aluminium bouchonné n’a pas été oublié non plus, comme sur la Type 35 originale, et des boutons personnalisés « EB » actionnent les feux à LED en mode feux de position et feux de route. Enfin, chaque véhicule arbore fièrement sur sa proue le célèbre macaron Bugatti, fait d’argent massif, une réplique à l’échelle 75 % du badge de la Chiron.

En outre, tous les propriétaires d’une Baby II deviendront automatiquement membres de The Little Car Club et du Club des propriétaires Bugatti, et pourront participer à des manifestations où ils pourront conduire leur véhicule sur de célèbres circuits de course automobile avec leurs enfants et petits-enfants.

Pour plaire aux adeptes, jeunes et vieux

«Lorsque l’on est assis dans la voiture pour la première fois et que l’on regarde chaque petit détail, cela me rappelle les premiers mois avec la Chiron. On ressent le même sentiment en faisant le tour de la voiture, car partout où nous regardons, il y a des solutions magnifiquement conçues et des détails de conception assez étonnants », a déclaré Andy Wallace, pilote d'essai chez Bugatti et vainqueur du Mans.

«Il serait facile de produire un tel véhicule avec un quart de la qualité. Mais c'est ce qui est si brillant dans cette voiture qui est absolument de haute qualité, une œuvre d'art sur roues. » De plus, la Baby Bugatti II avec Speedkey est un véhicule qui devient très rapide. « C'est assez impressionnant et amusant, elle roule comme la Type 35 d'origine, ce qui en fait une authentique Bugatti. »

Le CEO de la société The Little Car, Ben Hedley a déclaré : « Pour le développement de la Baby II, la démarche était délicate. Nous voulions rendre hommage à la Bugatti Baby originale et à la Type 35, mais nous voulions aussi y intégrer la technologie moderne pour qu’elle soit agréable à conduire. À peine plus d’un an après notre première annonce, nous avons le plaisir de lancer la Baby II, faite à la main, et nous sommes certains d’avoir construit un produit exceptionnel, qui plaira aux collectionneurs et aux passionnés automobiles du monde entier. Contrairement au record mondial de vitesse enregistré par Bugatti l’année dernière, nous avons développé un véhicule dont vous pourrez profiter à des vitesses beaucoup moins élevées avec vos enfants et petits-enfants. »

Avec le modèle Base à partir de 30 000 euros, la Vitesse à 43 500 euros et la Pur Sang à 58 500 €, il y aura certainement une Bugatti Baby II pour les amateurs tant que pour les collectionneurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’édition limitée de la Baby II, ou si vous souhaitez acheter un exemplaire, sur le principe du premier arrivé, premier servi, veuillez consulter la page www.bugattibaby.com.

  • 1

    Chiron:

    Consommation de carburant, l/100 km : en agglomération 36,7 / hors agglomération 15,8 / combinée 23,5 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 553 ; classe d’efficacité énergétique : G* [WLTP : consommation de carburant en l/100 km : faible 43,33 / moyenne 22,15 / forte 17,99 / particulièrement forte 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2, combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G]