La « Voiture Noire » : un joyau pour l’anniversaire de la marque

Faire vivre et perpétuer la tradition constitue un défi pour les entreprises riches d’une longue histoire. Une fois de plus, le constructeur français d’automobiles de luxe, Bugatti, se montre à la hauteur de cet enjeu en proposant des modèles d’exception. Exemplaire unique, la « Voiture Noire »1 témoigne du savoir-faire de Bugatti, le constructeur des hypersportives les plus puissantes, les plus luxueuses et les plus exclusives au monde.

Photos

« La forme de luxe la plus aboutie, c’est la personnalisation. Fleuron de la construction automobile, la “Voiture Noire” est une merveille esthétique dotée de technologies de pointe sans équivalent. C’est le modèle Grand Tourisme par excellence », déclare Stephan Winkelmann, Président de Bugatti. Le coupé réussit l’exploit d’offrir le confort d’une berline de luxe et la puissance d’une hypersportive.

Esprit pionnier, amour de la perfection et volonté de repousser toujours plus loin ses propres limites constituent les principes fondamentaux qui guident l’action de Bugatti depuis sa création il y a 110 ans. « Notre histoire est à la fois un privilège et une responsabilité, car elle nous impose de veiller à l’héritage Bugatti. En développant la “Voiture Noire”, nous rendons hommage à cet héritage tout en donnant un nouveau sens aux mots vitesse, technologie, luxe et esthétique », déclare Stephan Winkelmann. Cette nouvelle hypersportive incarne à la fois la tradition et l’identité françaises de la marque : élégance minimaliste, raffinement intense. La voiture est un chef-d’œuvre du sur-mesure, à l’instar des plus grands noms de la haute couture parisienne.

La « Voiture Noire » : bien plus qu’une simple réinterprétation

« La “Voiture Noire” est bien plus qu’une réinterprétation moderne de la Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti. Son esthétique est un véritable hymne à la beauté », explique Stephan Winkelmann. La proue allongée et la ligne emblématique de Bugatti en forme de C étirent la silhouette de la « Voiture Noire », lui conférant une allure d’une grande élégance. Les surfaces et les lignes épurées soulignent l’authenticité du coupé. Les boucliers s’intègrent harmonieusement à la caisse, et le pare-brise s’étire en une ligne qui se prolonge jusqu’aux vitres latérales, comme une visière. La carrosserie se présente visuellement d’un seul tenant : aucune ligne superflue ne vient perturber le regard. Ainsi, l’hypersportive se mue en modèle Grand Tourisme taillé pour les longs trajets confortables.

« Chaque élément a été fabriqué à la main. La caisse est en carbone apparent noir brillant avec un très fin maillage de fibres de carbone. C’est un matériau parfait dans sa conception », commente Étienne Salomé, designer chez Bugatti. « Nous avons passé beaucoup de temps à concevoir ce modèle, jusqu’à parvenir au point où nous ne pouvions plus rien améliorer. Pour nous, ce coupé est synonyme de perfection à la fois dans sa forme et dans ses finitions. »

Sous le capot de ce modèle d’exception, il y a le célèbre moteur 16 cylindres de la marque, unique en son genre dans le monde de la construction automobile, un véritable chef-d’œuvre de mécanique. « Ce n’est pas uniquement un moteur : c’est le cœur de la voiture et un bijou de technologie. Aucun autre véhicule au monde ne possède un tel moteur. Il est certes très puissant, mais il est aussi magnifique à voir », s’émerveille Stephan Winkelmann. Ce moteur 16 cylindres de 8 litres de cylindrée développe 1 500 ch (1 103 kW) pour un couple de 1 600 Nm, une puissance exceptionnelle rendue visible à l’arrière par la présence de six sorties d’échappement faisant honneur à ce 16 cylindres hors normes.

Ce modèle unique a d’ores et déjà été acheté pour 11 millions d’euros (hors taxes) par un grand amateur de la marque, ce qui en fait la voiture la plus chère de tous les temps. Fasciné par l’Atlantic, l’acquéreur obtient ainsi une « Voiture Noire » qui rend hommage à son illustre homonyme et transpose dans le temps présent un modèle d’exception. Par son exclusivité, son esthétisme, sa qualité et sa puissance, la « Voiture Noire » n’a pas son pareil. Et pourtant, elle s’inscrit dans une longue tradition automobile.

Une longue tradition en matière de carrosserie

Quelques mois à peine après le lancement de la Divo2, son modèle hypersportif conçu pour offrir davantage d’accélération latérale, Bugatti démontre une fois de plus sa maîtrise dans l’art de la carrosserie réalisée à la main en proposant un modèle d’exception. Au cours de ses premières décennies d’existence, la marque française de voitures de luxe s’était distinguée par sa capacité non seulement à concevoir des moteurs et des châssis, mais aussi à dessiner des carrosseries destinées à être montées sur des châssis existants. L’exemple le plus célèbre de ce savoir-faire est la Type 57 qui a donné naissance aux modèles GT Atlantic, des voitures Grand tourisme déjà capables de dépasser les 220 km/h il y a 80 ans de cela. Jean Bugatti a conçu la Type 57 pour qu’elle puisse s’adapter à différentes formes de moteur et de caisse, se déclinant ainsi en modèles Galibier (berline à quatre portes), Stelvio (cabriolet), Ventoux (deux portes), Atalante (coupé) et Atlantic.

Jean Bugatti était un visionnaire, largement en avance sur son époque. Fils aîné d’Ettore Bugatti, le fondateur de l’entreprise, c’était un designer automobile hors pair doté d’un don naturel pour appréhender l’aérodynamique et les proportions mieux que personne. Dès la fin des années 1920, il joua un rôle majeur dans le développement de l’entreprise en proposant ses propres idées en matière de conception et de design. Il prit la direction de l’entreprise dès 1936 à l’âge de 27 ans. Les carrosseries et les projets de moteurs et de châssis innovants qu’il ne cessa de proposer jusqu’à sa disparition tragique en 1939 ont donné naissance à des voitures exceptionnelles, lui conférant une place de choix dans l’histoire de l’automobile. Son projet le plus abouti et le plus prestigieux est la Bugatti Atlantic. Jean Bugatti aurait fêté ses 110 ans cette année, tout comme l’entreprise.

Modèle exclusif, la « Voiture Noire » est un hommage au modèle éponyme disparu depuis la Seconde Guerre mondiale, la Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti, sa création la plus célèbre. L’élément visuel le plus emblématique de ce modèle est la crête qui part de l’extrémité avant de la charnière du capot moteur et court jusqu’à l’arrière du véhicule, faisant de celui-ci un archétype d’intemporalité et une voiture Grand Tourisme d’exception. C’est aujourd’hui l’une des voitures anciennes les plus chères du monde. Seuls quatre exemplaires de l’Atlantic ont été construits entre 1936 et 1938, chacun se distinguant par de nombreux détails personnalisés. Trois de ces coupés existent encore aujourd’hui. Le deuxième exemplaire, piloté par Jean Bugatti lui-même ou par l’un ou l’autre de ses amis pilotes de la marque, a disparu depuis plus de 80 ans, devenant ainsi l’une des plus grandes énigmes du monde de l‘automobile. Le coupé s’est volatilisé au moment de l’invasion de l’Alsace par les troupes allemandes, alors qu’il devait être expédié vers une région plus sûre.

L’art de voyager en toute élégance

Se présentant comme le modèle Grand Tourisme par excellence, la nouvelle « Voiture Noire » ne cède en rien à son illustre devancière créée par Jean Bugatti en matière d’exclusivité, de performance et de luxe. « Dans le monde entier, Bugatti est synonyme de passion et d’émotion. Les clients attendent de nous que nous ne cessions de les surprendre et de repousser la perfection au-delà des frontières de l’imagination. Nous y sommes parvenus avec la “Voiture Noire” », se félicite Stephan Winkelmann. Bugatti entend continuer à assurer l’avenir de la marque, un avenir fait de beauté, de passion et de surprises. En proposant une interprétation moderne de l’esprit des modèles Grand Tourisme, la « Voiture Noire » rend hommage à la perfection de la technologie et du design. Elle constitue également le moyen le plus élégant et le plus rapide de voyager en voiture. Et le Président de Bugatti Stephan Winkelmann de conclure : « Ce chef-d’œuvre de haute couture automobile témoigne de l’expertise de Bugatti. » Aujourd’hui comme demain.

Contacts pour la presse

Tim Bravo

Head of Communications
+33 640 151969
tim.bravo@bugatti.com

Nicole Auger

Communications
+49 152 588 888 44
nicole.auger@bugatti.com

  • 1

    la « Voiture Noire »:

    Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.
  • 2

    Divo:

    Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.